le_long_de_la_rivière_1_nett.jpg
le_long_de_la_rivière_2_nett.jpg
le_long_de_la_rivière_3_nett.jpg

Le Long de la Rivière

Ces gravures mêlent passé, présent, futur, et tentent d’abolir le concept d’époque. Au premier coup d’œil aucune présence humaine ne semble apparaître dans cet écosystème préhistorique où la nature règne en maître. Mais dans chaque paysage se cache un élément, une trace, propre à une civilisation développée.

Si l’humanité venait à disparaître, des traces de nos technologies resteraient des centaines d’années avant de se dissoudre complètement et d’être absorbées par la planète. Ainsi des bouteilles en plastique et autres infrastructures s’intégreraient à la nature et se mêleraient au paysage.